Régime naturel pour diabétique

Le pancréas, bien que trop souvent négligé, est une glande maîtresse de l'organisme. Je vois quotidiennement des patients soucieux de faire des cures pour le foie ou l'intestin mais le pancréas est un grand oublié. Pourtant, c'est par une alimentation incorrecte que le pancréas fait défaut et provoque le diabète.

Le pancréas est une glande majeure de l'organisme. Il a à la fois une fonction digestive et une fonction hormonale. Les sucs digestifs du pancréas sont composés de substances minérales alcalines (bicarbonates) et sont comparables à la bile pour le foie.

Il y a 3 types de sucs pancréatiques :

  • Les amylases. Ces sucs contiennent des ferments qui terminent la transformation digestive des amidons et des autres sucres indirectes.

  • Les lipases. Ils agissent sur les corps gras (lipides) et les transforment en saponine.

  • Les trypsines (chymotrypsines). Ils aident à scinder les macro molécules protidiques des aliments azotés (qui deviennent des acides aminés) comme les viandes, le poissons, les oeufs et le fromage.

Quant à l'insuline, qui est sécrété par les îlots de Langerhans du pancréas, elle agit sur les sucres sanguins. L'insuline contribue à transformer les sucres indirectes (sucres rafinés, féculents...) en sucres directes stockables par le foie pour servir de carburant musculaire. C'est l'indice de glycémie dont le taux élevé (hyperglycémie) chez les diabétiques est contrôlé sévèrement.

L'importance de la qualité des sucres pour la bonne santé du pancréas.

Les muscles, consommateurs d'énergie, ont pour unique carburant le sucre direct de nature lévulosé que nous trouvons exclusivement dans les fruits frais ou secs. Malheureusement, nous consommons le plus souvent des aliments hypercarbonés (sucres indirects, sucres retards et les amidons des céréales et féculents) qui mettent en sur-régime l'activité du pancréas.

Ces sucres imparfaits ne sont pas suffisant pour la bonne santé des muscles qui finissent par dégénérer, s'atrophier comme chez les obèses et les diabétiques.

La vrai diététique anti-diabète.


Ainsi, l'importance d'une alimentation composée de fruits frais et secs apportant les vrais sucres directs (lévuloses) qui désacidifie le sang et le déprotéine, des monodiètes régulières de crudités végétales et d'éviter les mélanges alimentaires incorrectes.

Pierre Valentin Marchesseau, fondateur de la naturopathie, rapportait l'histoire d'un ingénieur diabétique qui devait faire la traversée du Sahara en autochenille lors de la croisière noire organisée par Citoên. Cet homme soumis au régime classique par son médecin traitant devait se plier à la règle des autres participants qui était de consommer 500g de dattes par jour comme les chameliers. Après quelques semaines de traversée, l'ingénieur se précipita chez son médecin qui fut surprit de voir que sa glycémie était revenu à la normale.

Ce ne sont pas les sucres des fruits qui sont néfastes au pancréas mais les amidons, les confitures et les mélanges carbo-azotés (viande, pâtes, gâteaux, pain, riz...) qui surmènent le foie et le pancréas jusqu'à rupture.

Le sport, indispensable compagnon anti sucre.

Comme le sucre est le carburant du muscle principalement, c'est par l'exercice musculaire et une bonne oxygénation que ces même sucres sont éliminés le plus efficacement. 

  • L'oxygénation : elle se fait le plus efficacement par essoufflement. Une course de 300 ou 400 mètres en trois fois avec des poses de récupération entre chaque, une ou deux fois par semaine est la méthode la plus simple.
  • La musculation : Il faut faire des exercices avec l'aide de poids ou de barres avec poids ne dépassant pas 1/4 de votre poids. Cela permet une bonne combustion des sucres. Pour ceux qui sont retissant aux exercices avec poids, 30 minutes de vélo d'appartement quotidiennement peuvent faire l'affaire.

Bien évidemment, ces conseils se font avec la surveillance de votre médecin et ne s'applique pas aux diabétiques sous insuline, le pancréas dans ce cas là ne remplissant plus ses fonctions normales.




Écrire commentaire

Commentaires: 0