Etats grippaux : les remèdes naturels

 

L'hiver s'installe et les baisses de températures qui vont de paires épuisent nos défenses immunitaires et font par la même occasion remonter à la surface tout nos écarts alimentaires et nos carences.

Encore une fois, au risque de me faire passer pour un rabâcheur, c'est avec ce qu'on met dans notre assiette que nous pouvons faire notre prévention contre les maladies pulmonaires et ORL. Vous avez l'intestin encombré et encrassé par les "colles" produites par les féculents et qui tapissent les parois, c'est par les poumons que tout ça va ressurgir, sous forme de mucosités qu'il faudra expectorer ou moucher !


Ce qu'il faut éliminer

  • les aliments raffinés et transformés : sucre blanc, farine blanche, riz blanc (sauf basmati), sel blanc, laitages en excès. Tout cela est blanc comme neige mais ce sont en réalité de véritables substances encrassant l'organisme.
  • par extension, les gâteaux, les pizzas, les biscuits, le chocolat au lait, le café au lait
  • les graisses saturées, les glaces, les sodas, les excès d'alcool


Ce qu'il faut consommer

  • des légumes et des fruits frais et crus en grande proportion dans notre bol alimentaire (sauf pour les intestins irrités et fragilisés)
  • des huiles de première pression à froid
  • des graines oléagineuses (amandes, noisettes, tournesol, lin, courge...)
  • protéines végétales (graines germées, algues)

La contribution du zinc

Le zinc est un stimulant du système immunitaire. Associé à la vitamine A, il permet de raccourcir le temps des états grippaux. On le trouve notamment dans les aliments suivants :

  • les huîtres
  • le poisson
  • le jaune d'oeuf
  • les brocolis
  • les champignons
  • la levure de bière
  • les graines de courge

La flore intestinale

Sachez que 70% de la réponse de notre système immunitaire face à une prolifération pathogène a lieu par l'intestin car il est le siège principal des inflammations. Il faut donc absolument lutter contre la constipation ou la diarrrhée, les parasites, voir les mycoses avec par exemple :

  • les huiles essentielles d'arbre à thé ou d'origan
  • la propolis
  • les aliments riches en fibres douces
  • les aliments riches en chlorophylle
  • les aliments riches en anti-oxydants
  • les huiles riches en oméga3 (cameline, périlla, colza)

Pour rappel, vos pires ennemis sont les anti-inflammatoires et les corticoïdes responsables de baisses sévères de l'immunité. Les antibiotiques détruisent la flore intestinales et favorisent les mycoses et la résistances des bactéries pathogènes.

La trousse à remèdes indispensables

  • Extrait de pépins de pamplemousse, capable de détruire plus de 900 bactéries pathogènes sans détruire les bactéries amies
  • la propolis noire, tonifiante et bactéricide, pratique en spray pour la gorge
  • les probiotiques en poudre
  • le jus d'aloe vera, qui augmente la production d'enzymes digestives et rééquilibrant de la flore intestinale
  • l'acérola, riche en vitamine C
  • le pollen frais, apporte des bactéries amies de notre flore intestinale, riche en vitamine E
  • Les huiles essentielles de tea tree, origan et ravintsara

Écrire commentaire

Commentaires: 0