La colère : comment la soigner

 

 

 

En médecine traditionnelle chinoise, la colère siège dans le foie. Le foie est le grand réservoir des émotions. Des chagrins non exprimés, des vexations retenues, un sens du respect des lois trop strict dont on ne supporte pas de voir que ceux qui ne les respectent pas ne soient pas punis (sentiment d'injustice), amour rejeté dans l'enfance, etc.

Devenir rouge de colère est une expression populaire qui l'illustre bien. Les excitants comme le café, le thé ou l'alcool sont contre indiqués pour les personnes ayant des explosions de colère.

Les personnes les plus coléreuses sont généralement celles qui ont refoulés longtemps cette colère. Ne pas arriver à verbaliser favorise cette tendance. Un chagrin ancien non exprimé suite à des violences dans l'enfance peut se transformer en colère lors de situation qui font remonter ce traumatisme refoulé.

Les solutions sont en fonction de chaque personne. Il faut apprendre à se connaître. Le sport, le taï chi, crier sa rage au sommet d'une montagne ou le yoga sont de bons moyens de purger les tensions contenues. Donner un coup de pied à son chat n'est pas forcément la meilleure solution. Il existe des remèdes énergétiques naturels qui peuvent apporter un soulagement efficace en fonction de l'origine de la colère que vous soupçonnez.

 

 

Lithothérapie (pierres)

JASPE ROUGE : tempérament coléreux, tempère les états mentaux extrêmes, somatisation à la gorge. Le Jaspe rouge permet de faire descendre l'énergie accumulée dans le haut du corps vers la terre. Le foie est l'organe qui stocke et trie les informations émotionnelles. L'excédent doit retourner à la terre.

Élixirs floraux

AIGREMOINE : (joie intérieure - acceptation); pour ceux qui cachent aux autres leurs vrais sentiments, soucieuses, tourmentées
FUCHSIA : Pour ceux qui sont émotifs et qui n'arrivent pas à exprimer les sentiments cachés de colère ou de chagrin, liés à des expériences antérieures (enfance).
GUEULE DE LOUP : Favorise le lâcher-prise à travers une expression verbale harmonieuse. Facilite le développement de la parole "vraie".
HOUX : personnes profondément négatives; colère, jalousie, suspicion, revanche; comportements destructeurs et violents
IMPATIENS : pressé en toute chose, ne supporte pas ceux qui ne sont pas au même rythme qu'eux
OIGNON : Pour se libérer de difficultés émotionnelles non résolues, notamment les mauvais traitements sexuels. Libère par les pleurs. Permet de retrouver l'unité.
PRUNUS : pour ceux qui ont peur de perdre la raison et de commettre un acte contre leur volonté. difficultés à maîtriser les zones d'ombre et garder le sang froid quand on se sent dépassé par des envies de violence ou d'actes répréhensibles
RUDBEKIA : pour ceux qui souffre d'amnésie émotionnelle, qui sont dans le dénie; n'acceptent pas les remises en question; craignent de regarder au plus profond d'eux-même

Gemmothérapie (bourgeons macérât glycériné concentré)

CHÂTAIGNER : (identité, discrétion, colère tempérée); colère refoulée
ROMARIN : (fidélité des sentiments), colère exprimée
BRUYÈRE : aide à se purifier des pensées acides
CASSIS : pensées envahissantes
BOULEAU PUBESCENT : pensées acides
OLIVIER : apporte la paix
FIGUIER : aide à digérer la vie
AUBÉPINE : aide a gérer les situations difficile (cœur)

 

Choisissez pour la colère les bourgeons sans alcool !


Homéopathie

ACONIT : colères qui suivent un accident ou un choc
BELLADONNA : ceux qui sortent de leurs gonds; accompagnées de rougeur ou de sensation de bouffées de chaleur
CHAMOMILLA : explosions de colères aux âges extrêmes : enfants et vieillards hypersensibles, irritables et hargneux
HEPAR SULFUR : colères violentes chez les personnes pouvant aller au désir de meurtre ou de mutilation. S'améliore par temps humide. Possibilités d'injures verbales.
IGNATIA : colères à forme hystérique chez les personnes instables
NUX VOMICA : horreur de la contradiction, caractères irritables, susceptibles aimant les stimulants
SEPIA : colères subites, inattendues des personnes indifférentes ou mélancoliques d'ordinaire
STAPHYSAGRIA : violentes explosions de colères généralement contenues, frustration, grande susceptibilité
SULFUR : sujets dominateur, "moi je sais tout"

Pathologies consécutives à la colère

APIS : gonflement du visage, affections cutanées et buccales
BRYONIA : pathologies articulaires aggravées au mouvements
CHAMOMILLA : insomnies, diarrhées, otalgies, dents...
COLOCYNTHIS : coliques intestinales à se plier en deux. Névralgies et sciatiques (gauche)
IGNATIA : difficultés de déglutition
LYCOPODIUM : troubles gastriques et dyspeptiques
NUX VOMICA : hernies, troubles hépatiques
PHOSPHORICUM ACIDUM : saignements de nez, épuisement, affections oculaires
STRAMMONIUM : affections cutanées et de la gorge
STAPHYSAGRIA : affections de l'arbre urinaires, céphalées, verrucosités, polypes

 

Astuce prouvée scientifiquement

 

S'allonger sur le sol désactive la partie du cerveau qui gère la colère. La position allongée décharge la monté en escalade de la colère.

La respiration abdominale est aussi un exercice très efficace.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0