Les bonnes et les mauvaises graisses

 

 

Les lipides sont les nutriments qui fournissent le plus d'énergie à notre organisme. Ils ont aussi un rôle structurel au niveau des membranes cellulaires et contribuent au bon fonctionnement de notre système articulaire.

 

Bien qu'ils soient nécessaires, consommés en excès, sans exercices physiques réguliers et soutenus, les lipides se stockent dans les tissus adipeux.

 

Il existe trois types d'acides gras naturels (chaîne de carbones plus ou moins longues qui composent les lipides) :

 

  • Les acides gras saturés qui ne sont pas indispensables à l'organisme car nous pouvons les fabriquer à partir du glucose. C'est l'huile de palme qui en contient le plus (52% environ).
  • Les acides gras mono-insaturés (oméga 9) composés majoritairement par l'acide oléique. Ils sont bons pour le système cardio-vasculaire, contre l'hypertension et la diminution du cholestérol. L'huile d'olive, d'arachide, de colza et de noisette en contiennent beaucoup.
  • Les acides gras polyinsaturés (oméga 3 et oméga 6). Ils sont essentiels car notre organisme ne peut pas les synthétiser. Cependant, il faut observer un rapport de 1/5 entre oméga 3 et oméga 6 d'après l'AFSSA pour éviter la surconsommation d'oméga 6 qui augmentent les maladies inflammatoires. C'est malheureusement les oméga 6 que nous consommons le plus.

 

Les oméga 6

On trouve les oméga 6 dans l'huile de germe de blé, de sésame, de maïs et de soja.

 

Les oméga 3

L'huile de lin, de noix, de colza ou l'huile de cameline qui en contient 4 fois plus que le colza. Cependant, elles en contiennent en quantité insuffisante et il faut s'en procurer dans les poissons gras comme le flétan, le saumon sauvage, le maquereau, le hareng, les anchois ou les sardines.

L'oméga 3, c'est le bon acide gras qui élimine le mauvais gras !

 

Pour ce qui est des acides gras "cis" et "trans".

 

Les acides gras insaturés se trouvent sous la forme "cis". Pour augmenter la chaleur à laquelle la graisse deviendra liquide, les industriels de l'agroalimentaire transforment par un procédé chimique les acides gras insaturés "cis" (hydrogénation) pour obtenir des acides gras insaturés "trans".

 

Cette transformation permet de rendre les huiles semi-solides ou solides et moins sensible à l'oxydation. Ces huiles servent de conservateur ou agent de texture. Ces huiles sont très mauvaises pour la santé. Elles sont dénoncées comme étant à l'origine de maladies cardio-vasculaires et de certains cancer.

 

En résumé, ce qu'il faut éviter :

  • Huile de tournesol, trop riche en oméga 6, à l'origine de beaucoup de maladies inflammatoires
  • Huile de carthame
  • Huile de soja
  • Huile de pépins de raisin

Les sources d'oméga 3 sont à privilégier :

  • Les petits poissons gras (maquereaux, sardines, anchois, harengs, etc.). Ils contiennent moins de métaux lourds en cas de pêche en zones polluées.
  • Les œufs bio
  • Les graines de lin

Il est préférable de prendre des compléments alimentaires régulièrement car notre alimentation et notre mode de vie font que nous manquons d'oméga 3.

 

Pour ma part, je vous recommande l'huile de coco et le beurre clarifié (ghee indou) dans la cuisson de vos plats. Le ghee n'est pas toxique à la cuisson comme le beurre qui noircit et l'huile de coco ne se stocke pas en graisse et a également des vertus anti-parasitaire (Candida albicans).

 

Voir la recette du ghee

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0