Herpes labial

 

 

 

L’herpès est un virus qui se transmet principalement par contact avec les particules virales présentes dans le bouton de fièvre, la salive et les surfaces buccales, labiales ou péri-orales.

 

 

Cette primo-contamination entraîne une réaction immunologique qui, bien qu'efficace dans la phase aiguë, n'empêche pas la latence ni la survenue de réactivations au cours de diverses circonstances : fièvre, état grippal, exposition au soleil, choc émotionnel, menstruation, traumatisme, surmenage, etc...

 

Après une phase prodromique de 24 heures caractérisée par une vive sensation de brûlure, apparaissent successivement une plaque érythémateuse purulente, puis des vésicules, qui s'ulcèrent et forment une croûte. La périodicité et la gravité locale varient d'un sujet à un autre et chez le même sujet d'une poussée à une autre.

 

L’herpès étant un virus, c’est en corrigeant le terrain, en lien avec une vie émotionnelle plus calme, que l’on peut éviter son réveil douloureux. C’est sur un terrain « alcalin-oxydé », selon la bio-électronique de Vincent que les virus se développent. Il apparait lors de période de stress et il faut donc prendre les mesures nécessaires pour être "relax" !

 

Alimentation

 

Jeûne hydrique de 12 heures avec tisane de Mélisse et eau citronnée. Ensuite une mono diète de pommes cuites avec un peu de gingembre le jour suivant.

 

Privilégier une alimentation bio, hypotoxique, vitalisante, plutôt frugale, à dominante végétarienne et cuire les aliments de façon modérée (sans dépasser les 110°C), à la vapeur ou à l’étouffée. Vous pouvez consommer des yaourts bio natures au lait cru car le lait contient de la lysine qui inhibe l’action de l’arginine favorisant l’herpès.

 

Supprimer : arrêter en priorité de consommer des aliments qui contiennent de l'arginine tels que le chocolat, les noix, les boissons à base de cola ou encore la bière. L’eau potable traitée (chlore, ozone), surminéralisée et véhiculant des traces de polluants, les aliments traités, transformés, dénaturés par l’industrie alimentaire (raffinage, pasteurisation, ionisation...) excès de calories, de sel, de sucres rapides, de graisses animales saturées et d’huiles végétales hydrogénées.

 

Produits de la ruche

 

Le miel : Mélangez une cuillère de miel avec un peu de vinaigre et appliquez sur la zone 3 à 4 fois par jour.


 

Phytembryothérapie

 

Bourgeons macérât glycériné d’Orme : pour drainer la peau. Grand remède pour l’herpès.

Posologie : 5 gouttes de chaque ensemble matin, midi et soir avant les repas pendant 3 semaines dans une cuillère à soupe d’eau minérale

 

Aromathérapie

 

H.E. de Niaouli (virucide) : 1 goutte 3 fois par jour sur le bouton

 

Homéopathie

 

Pour éviter l'éruption ou la rendre fugace (moins de 24 h), il faut donner dès la sensation de brûlure :

 

·         Une dose de SULFUR 7 ou 9 CH ou une dose de SULFUR IODATUM 7 ou 9 CH

·         Une heure après, une dose de VACCINOTOXINUM 9 CH